Logo coup de cœur Médiathèque

Les coups de cœur de la Médiathèque

Retrouvez dans cette rubrique la liste des coups de cœur des bibliothécaires de Ploufragan. Des pistes sympas pour chercher vos prochaines lectures !

Logo coup de cœur Médiathèque

Bonne lecture !

« J'en rêvais depuis longtemps » d'Olivier Tallec

Coups de coeur j'en revais

Coups de coeur j'en revais, par Lucie Philippe

 

 

Un petit garçon a eu un chien comme cadeau à Noël ou serait-ce l’inverse ?
Un contrepied narratif pour raconter avec humour et tendresse la relation entre un enfant et son animal de compagnie. Très bien vu !
 

 

 

 

« Duel au soleil » de Manuel Marsol

Coups de coeur duel au soleil

Coups de coeur duel au soleil , par Lucie Philippe

 

 

 

Un Indien et un cow-boy s'apprêtent à se livrer un duel. Mais les incidents et les imprévus se succèdent, obligeant le duo à reporter le combat au lendemain. Pépite du livre illustré 2018 (Salon jeunesse de Montreuil), prix Sorcières 2019 (catégorie Carrément Sorcières, fiction).

 

 

 

 

 

« Big Bang Pop ! » de Claire Cantais

Coups de coeur big bang pop

Coups de coeur big bang pop, par Lucie Philippe

 

 

 

 

 

 

Par la mise en parallèle des deux naissances, celle de l’univers et celle du nouveau né auquel elle s’adresse, Claire Cantais relie habilement la destinée individuelle de son lecteur au monde, au cosmos. Magnifique message de bienvenue !

 

 

 

 

 

« Animal » de Sandrine Collette

Coups de coeur animal

Coups de coeur animal, par Lucie Philippe

 

 

 

Chasse à l’ours dans une forêt du Kamtchaka. Tout au long de cette traque, animalité et humanité s’entremêlent, se confondent, changent parfois de camp… Des ours, des humains, la forêt à perte de vue, la vallée dite de la mort…  Une jeune femme française,  Lior, est métamorphosée par cette chasse dans ce paysage grandiose tantôt hostile selon que l’on est animal ou humain, tantôt protecteur selon que l’on est humain ou animal… Le destin de Lior,  scellé dans une société violente et cruelle à laquelle de nombreux enfants n’échappent pas, se joue dans ce roman puissant et sauvage.

 

 

 

 

« Trois ombres » de Cyril Pedrosa

Coups de coeur trois ombres

Coups de coeur trois ombres, par Lucie Philippe

Loin de tout et de tous, en haut d'une colline, Joachim vit paisiblement avec ses parents. Jusqu'au jour où trois ombres, sous la forme de cavaliers commencent à rôder autour de lui. Face à ces ombres signe d'un grand malheur, le père décide d'emmener son fils le plus loin possible, "au delà du fleuve", sur la terre de leurs ancêtres.

A travers ce voyage, c'est la force d'un père prêt à tout pour sauver son fils que décrit Cyril Pedrosa. Ce conte fantastique, violent par sa thématique est aussi délicat et d'une grande élégance. Le dessin à la fois sombre et tendre met en exergue la relation filiale.

Une bande-dessinée poétique, sur l'amour, le renoncement et l'acceptation qui ne peut laisser indifférent.

 

 

 

 

 

« Né d'aucune femme » de Franck Bouysse

Coups de coeur né d'aucune femme

Coups de coeur né d'aucune femme , par Lucie Philippe

 

Tout commnce le jour où le Père Gabriel reçoit en confession une femme qui lui fait une bien étrange demande.
Dans l'hospice voisin, une femme vient de mourir, il doit venir bénir le corps et par la même occasion récupérer dans la plus grande discrétion les carnets d'une femme enfermée depuis des années.
C'est ainsi qu'il découvre et devient le dépositaire et le témoin d'une histoire terrible, d'une enfance et d'une vie volée. Une existance mêlée de peur et d'abandon, où le mal absolu est touché du doigt.

La force de l'écriture nous plonge dans une atmosphère pesante et inquiétante où la moindre lueur d'espoir nous apparaît comme une bouffée d'air et nous permet de reprendre un peu notre respiration.

Franck Bouysse nous livre ici un roman d'une force incroyable sous la forme d'un conte terrible. Une beauté folle se dégage de ce roman malgré la cruauté et la violence qui tapissent ce livre.

Une histoire et une écriture qui ne vont pas laisser indifférent !

 

« Kill the Indian in the Child » d'Elise Fontenaille-N'Diaye

Coups de coeur indian

Coups de coeur indian, par Lucie Philippe

 

 

 

D'après une histoire vraie.
Comme tous les jeunes Indiens, Mukwa, 11 ans, est envoyé dans un pensionnat canadien dont le mot d'ordre est "Kill the Indian in the child" : éliminer l'Indien dans l'enfant, lui faire oublier sa culture, sa religion, ses origines. Humiliation, privation de nourriture, mauvais traitements.
L'effet est saisissant, créant un malaise intense chez le lecteur. Un beau et dur texte qui rend hommage à ces indiens
 

 

 

 

 

 

« Inséparables » de Sarah Crossan

Coups de coeur inséparables

Coups de coeur inséparables , par Lucie Philippe

 

 

 

Grace et Tippi sont deux soeurs siamoises qui entrent pour la première fois au lycée. Elles se soutiennent face aux regards des autres. Lorsque Grace tombe amoureuse, c'est tout son monde qui vacille.

Intense, juste, bouleversant !

 

 

 

 

 

« Toute la beauté du monde n'a pas disparu » de Danielle Younge-Ullman

Coups de coeur toute la beauté du monde

Coups de coeur toute la beauté du monde , par Lucie Philippe

 

 

Contre son gré, Ingrid se retrouve en colo, un camp au milieu de nulle part, avec des jeunes en réinsertion. Que vient-elle faire ici, elle, la fille normale qui a juste traversé des moments difficiles ? C'est sa mère qui a voulu qu'elle y participe, et la jeune fille va lui écrire quotidiennement. Ingrid nous raconte son histoire de manière cynique et pince sans rire. La fin nous donnera la douloureuse explication.
Poignante, dramatique, cette histoire nous touche en nous étonnant.
 

 

 

 

 

 

« Là où les chiens aboient par la queue » de Estelle-Sarah Bulle

Coups de coeur médiathèque Là où les chiens aboient par la queue

Coups de coeur médiathèque Là où les chiens aboient par la queue , par Rozenn Jaffrès

"Là où les chiens aboient par la queue" c'est Morne-Galant, ce village perdu au coeur de la Guadeloupe, où débute notre roman dans les années 1940.

Morne-Galant, c'est le village des Ezechiel. Hilaire, le grand-père marié à une "béké" ; Lucinde et Antoine les tantes et Petit-Frère le père de la narratrice, métisse née en métropole et à la recherche des ses racines. Pour comprendre d'où elle vient, elle interroge Antoine, la plus indomptable de la famille, qui va retracer pour elle l'histoire familiale. De leur enfance à Morne-Galant, aux départs pour Pointe-à-Pitre puis pour la métropole, cet eldorado qui ne sera finalement pas à la hauteur de leurs ésperances.

A travers l'histoire familiale, c'est aussi l'historie de la Guadelouope et des Guadeloupéens que nous fait revivre Estelle-Sarah Bulle. Ces enfants de la France qui n'ont jamais eu l'impression d'être reconnu comme tels, l'oppression et le dénigrement de la République et la recherche constante de leur place aux Antilles ou en métropole.

"Là où les chiens aboient par la queue" est un très beau premier roman, écrit avec un très grand lyrisme mélangeant le français et le créole, il nous permet de mieux comprendre les relations complexes entre les Antillais et la métropole et ces départs dans l'espoir d'un avenir meilleur.

Citation : "Nous avons fait ce que nous avons pu pour nos enfants. Nous avons quitté notre île et nos parents. Rapidemement il n'a plus été question de revenir. Cette banlieue que tu hésites à aimer ou à détester a été notre place, l'endroit de l'oubli et de l'indifférence. Une indifférence libératrice. Nous étions d'accord de venir ici. Tu peux bien dire que j'ai quitté un nulle part pour un autre nulle part, mais je m'y suis fait."

 

« Sept jours pour survivre » de Nathalie Bernard

Coups de coeur médiathèque Sept jours pour survivre

Coups de coeur médiathèque Sept jours pour survivre, par Rozenn Jaffrès

 

 

 

Nita est une Améridienne enlevée le jour de ses 13 ans. Enfermée dans une cabane isolée, elle parvint à s'enfuir mais doit survivre dans la neige tandis que la police la cherche.

Tous les éléments d'un bon thriller sont réunis : l'angoisse qui monte, des personnages particulièrement riches et attachatns, travaillés dans le cadre grandiose, hostile et inquiétant des forêts enneigées du Canada. Impossible de lâcher ce roman avant d'en connaître le dénouement ! Un excellant moment de lecture !

 

 

 

 

 

« Une longue impatience » de Gaëlle Josse

Coups de coeur médiathèque Une longue impatience

Coups de coeur médiathèque Une longue impatience, par Rozenn Jaffrès

 

 

 

Ce roman relate l'insodable chagrin d'une femme dont la vie n'est plus qu'une attente, celle du retour de son fils soudainement parti. Elle vit auprès des siens de façon mécanique, mais convoque à chaque instant de ses jours l'espoir du retour de l'absent qu'elle imagine autour d'un somptueux banquet. L'amour maternel est ici décrit de façon magistrale tour à tour sous l'angle de la déchirure absolue et sous la lumière de l'espérance confinant à l'obsession voire à la folie. L'écriture fine et sensible de cette histoire qui se déroule en Bretagne à la sortie de la seconde guerre mondiale offre un moment de lecture émouvant.

 

 

 

 

« Je suis ton soleil » de Marie Pavlenko

Coups de coeur médiathèque Je suis ton soleil

Coups de coeur médiathèque Je suis ton soleil, par Rozenn Jaffrès

 

 

Alors qu'elle entre en terminale, rien ne se passe comme le voudrait Déborah : son chien lui dévore toutes ses chaussures, sa mère déprime et elle surprend son père en train d'embrasser une inconnue. Heureusement, elle peut compter sur ses amis.

Un roman rayon de soleil avec une dose d'humour absolument génial, une héroïne france, drôle et fragile à la fois, des personnages secondaires attachants,une histoire prenante, douce-amère, vraie et pleine de vie.

 

 

 

 

 

 

« L'archipel du chien » de Philippe Claudel

Coups de coeur médiathèque l'archipel du chien

Coups de coeur médiathèque l'archipel du chien, par Rozenn Jaffrès

 

 

Trois cadavres rejetés par la mer sont retrouvés un matin par des promeneurs sur une plage. Le maire craint alors que les corps de ces migrants échoués sur son île compromettent durablement un projet thermal visant à relancer la dynamique touristique de l'île. Il va donc imposer un pacte de silence aux personnes présentes lors de la découverte de ces cadavres. Or, l'une d'entre elles, l'instituteur, non originaire de l'île, va rompre ce pacte au nom de la dignité humaine et du devoir de vérité. S'ensuit alors une conspiration visant à discréditer cette vérité et à maintenir coûte que coûte la réputation de l'île où il fait bon vivre...

Philippe Claudel explore dans ce récit noir le poids de la conscience, la lâcheté et l'indifférence qui hantent le fond de presque toutes les âmes avec en arrière-plan l'actualité brûlante et dramatique des migrants.

 

 

 

 

« Nous les menteurs » de E. Lockhart

Coups de coeur médiathèque Nous les menteurs

Coups de coeur médiathèque Nous les menteurs, par Rozenn Jaffrès

 

 

Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

Un drame familial époustoufflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée donne envie de retourner à la première page pour recommencer...

Original et magistral !

 

 

 

 

« Miniaturiste » de Jessie Burton

Coups de coeur médiathèque Miniaturiste

Coups de coeur médiathèque Miniaturiste, par Rozenn Jaffrès

 

 

Nella a 18 ans lorsqu'elle arrive à Amsterdam pour vivre avec son mari Johannes, riche marchand accaparé par ses affaires. 

En cadeau de mariage et pour occuper son épouse, Johannes lui offres une réplique miniature de leur maison. Démarre alors un échange avec un mystérieux miniaturiste qui va permettre à Nella de faire d'étrages découvertes et de lever le voile sur bien des secrets.

Dans l'Amsterdam du 17ème siècle, Jessie Burton dépeint avec justesse une société régit par les apparences et la réputation où les affaires prennent le pas sur la morale et où les secrets sont omniprésents.

 

 

 

 

« Les belles vies » de Benoît Minville

couv-les-belles-vies-620x987.jpg

couv-les-belles-vies-620x987.jpg, par Rozenn Jaffrès

 

 

Vasco et Djib habitent la banlieue parisienne et ne se quittent pas depuis la petite enfance. Ensemble, ils font les 400 coups, leurs parents décident de les envoyer loin de leur environnement urbain, chez Albert et Marie Favre, un couple qui s'occupe depuis des années d'enfants et d'ados en grande difficulté.

Benoît Minville a la plume alerte et vive et les personnalités de ses héros sont fouillées et vraies.

Les belles vies est un roman très fort qui est aussi une belle quête de soi pour deux héros à l'aube de leurs vies d'adultes.

 

 

 

 

 

 

« Le liseur du 6h27 » de Jean-Paul Didierlaurent

Coups de coeur médiathèque Le liseur du 6h27

Coups de coeur médiathèque Le liseur du 6h27, par Rozenn Jaffrès

 

 

Si vous n'avez pas lu depuis longtemps une histoire charmante, généreuse et optimiste, prenez le train du matin avec Guylain Vignolles.

Vilain Guignol, pardon Guylain Vignolles lit aux passagers des textes rescapés de la "broyeuse", machine sévissant dans l'usine où il est employé (presque) modèle.

A la croisée des mots, vous allez découvrir de délicieux et surprenants personnages. Ne vous privez pas de ce petit conte moderne, la médiathèque vous le prescrit avec pour seul effet secondaire une bouffée de fantaisie et de plaisir !

 

 

 

 

« Le choix de Rudi » de Françoise Dargent

Coups de coeur médiathèque Le choix de rudi

Coups de coeur médiathèque Le choix de rudi , par Rozenn Jaffrès

 

 

 

Novembre 1951, Union Soviétique. Rudi a 13 ans. Il court dans la forêt pour échapper à son père, ce père parti à la guerre et qui n'en est jamais tout à fait revenu, ce père qui ne le connaît pas.

Pour Rudi, la vie, c'est la musique et la danse. Sa force, sa puissance, il les met dans chacun de ses pas, de ses pliés, de ses sauts. Bientôt, il vivra son rêve, celui où il devient un danseur inoubliable : Rudolf Noureev.

Il y a l'ambiance, un univers, un pays, c'est un petit bijou à part et tellement captivant.

 

 

 

 

 

« La tristesse des éléphants » de Jodi Picoult

Coups de coeur médiathèque La tristesse des éléphants

Coups de coeur médiathèque La tristesse des éléphants, par Rozenn Jaffrès

 

 

 

Suivez Jenna, 13 ans, dans sa quête de vérité pour retrouver sa mère disparue, en compagnie de Serenity, voyante extralucide, et de Virgil, inspecteur de police, personnages aussi attypiques qu'attachants.

Ce roman captivant, facile à lire et au final surprenant vous fera découvrir la vie des éléphants et leurs rituels avec lesquels nous pouvons faire un parallèle avec notre société.

 

 

 

 

 

« A la poursuite du livre des secrets » d'Eric Sanvoisin

Coups de coeur médiathèque A la poursuite du livre des secrets

Coups de coeur médiathèque A la poursuite du livre des secrets, par Rozenn Jaffrès

 

 

Jaime, un enfant des rues, est surpris par le shérif en train de voler une pomme. Le roi lui propose de lui laisser la vie sauve s'il parvient à lui rapporter l'ouvrage le plus précieux du monde : le livre des secrets.

Commence alors une quête dans la forêt des livres.

Un marque-page sur pattes qui cherche à se libérer du pouvoir des hommes va accompagner le héros dans sa quête de connaissance.

Une histoire originale entre conte fantastique et hymne à la lecture.

 

 

 

 

« Article 353 du code pénal » de Tanguy Viel

Coups de coeur médiathèque article 353 du code pénal

Coups de coeur médiathèque article 353 du code pénal, par Rozenn Jaffrès

 

 

Martial Kermeur fait défiler sa vie dans le bureau du juge chargé d'instruire son dossier : un dossier à charge qui va livrer une analyse terriblement pertinente de l'homme qu'on l'accuse d'avoir tué.

L'analyse de toute une société aussi, un monde où la justice n'emprisonne pas les bonnes personnes. Les non-dits d'un dialogue sont très bien analysés.

On reste suspendu à ce récit désarmant et dans l'attente de l'intime conviction du juge, censeur d'une vie entière.

 

 

« Lonesome Dove » de Larry McMurtry (Prix Pulitzer 1996)

Médiathèque coup de coeur "Lonesone Dove" de Larry McMurtry

Médiathèque coup de coeur "Lonesone Dove" de Larry McMurtry, par Christine Hélary

Pour ceux que le western fait fuir, revenez ! Une fois juchés contre l’encolure de la « Hell bitch », la monture de Call, vous n’en descendrez plus (car, comme on le sait, le véritable cow-boy ne descend de son cheval qu’avec une grande mauvaise volonté, quitte à prendre son « cheval de nuit » en relais).

Gus et Call sont deux invétérés voleurs de bétail et de chevaux. Quelque 5000kms les attendent pour  convoyer leurs récentes acquisitions du Texas au Montana. L’un est aussi taciturne que l’autre jubile à discourir de tout et de rien et à placer ses répliques qui piquent. Les amateurs de clichés s’en tiendront là, car qui dit western ne dit pas forcément analyse psychologique famélique, l’auteur le prouve avec brio. Il n’y a pas de personnage secondaire, tous sont consistants, complexes et attachants.

Les paysages traversés, à leur corps défendant, pourraient faire l’intrigue à eux seuls car tout peut y survenir à tout moment et, de préférence, quand on ne s’y attendait plus.

Beaucoup de suspense, de cas de conscience inopinés et inattendus chez des mangeurs d’haricots rouges,  mais aussi beaucoup d’humour dans ce récit captivant et particulièrement dépaysant.

 

 

« La nuit des béguines » de Aline Kiner

Médiathèque coup de coeur "La nuit des béguines" de Aline Kiner

Médiathèque coup de coeur "La nuit des béguines" de Aline Kiner, par Rozenn Jaffrès

 

Au moyen-âge, des  femmes refusant « le mariage comme le cloître» ont fait le choix  d’une vie  communautaire au cœur de Paris (Le Marais) où elles peuvent prier, méditer, étudier, soigner, se cultiver, travailler : les Béguines. Encore quelques temps à l’abri de l’inquisition qui a mis sur le bûcher l’une des leurs pour hérésie suite à la publication d’un ouvrage mettant en cause la riche et puissante église d’alors, la communauté accueille Maheut la Rousse traquée par un énigmatique moine franciscain.

L’intrigue sert une fresque médiévale documentée sans pesanteur érudite sur cette période complexe et souvent méconnue. Le roman est au contraire un texte lumineux sur ces femmes libres et ouvertes dans une période tendant à devenir de plus en plus bridée.

 

 

 

 

« Watertown » de Jean-Claude Götting

Médiathèque coup de coeur "Watertown" de Jean-Claude Gotting

Médiathèque coup de coeur "Watertown" de Jean-Claude Gotting, par Rozenn Jaffrès

 

 

Un homme (très) ordinaire s’improvise détective suite à la disparition de Maggie Laeger à qui il achètait chaque jour un muffin. Une bande dessinée au graphisme élégant qui plante le décor : Amérique, années 50, détective à chapeau… Dans ce décor, un scénario se déroulant tranquillement dans une atmosphère mélancolique et un suspense envoûtant. Dans ce scénario, une fin : c’était donc ça… si simple et si complexe à la fois…

 

 

 

 

 

« Astrid Bromure » de Fabrice Parme

Médiathèque coup de coeur "Astrid Bromure" de Fabrice Parme

Médiathèque coup de coeur "Astrid Bromure" de Fabrice Parme, par Rozenn Jaffrès

 

 

Une nouvelle héroïne chipie et pleine de fraicheur dont les deux premiers albums raviront nos jeunes lecteurs. Avec un peu d’impertinence et beaucoup d’humour Astrid nous emmène dans son quotidien pas si tranquille en compagnie de son majordome et de la cuisinière.

A partir de 7 ans.

 

 

 

 

 

« Calyspo Rose » de Calypso Rose

Médiathèque coup de coeur "Calypso Rose" de Calypso Rose

Médiathèque coup de coeur "Calypso Rose" de Calypso Rose, par Rozenn Jaffrès

Hier soir il pleuvait à Ploufragan. Un début de juin tout triste et tout moche qui vous met le moral au fond des socquettes même si elles sont de couleur estivale. Il y avait néanmoins une maison où ça chantait fort, façon jours heureux et légers comme les soirs d’été aux atmosphères dansantes… Une belle voix de femme, des rythmes enveloppants, un mélange de soul, de gospel, de calypso, un truc comme Aretha Franklin ou Cesaria Evora, bref un peu de tout ça, je ne sais pas trop, c’est que je ne m’y connais pas trop en musique moi… Par contre ce que je sais, c’est que j’ai écouté un album pétillant et envoûtant, une musique qui fait oublier la pluie. 

Calypso Rose, c’est le nom de la chanteuse, 70 ans, un sourire éblouissant, une voix de 20 ans… Guettez-là, elle va nous faire danser tout l’été à l’occasion d’un nouvel album « Far from home » avec Manu Chao dans les coulisses. En attendant son arrivée dans les bacs de la médiathèque, écoutez l’album « Calypso Rose » et passez un bon été !

 

« Les petites rébellions » de Jean-Pierre Brouillaud

Médiathèque coup de coeur "Les petites rébellions" de Jean-Pierre Brouillaud

Médiathèque coup de coeur "Les petites rébellions" de Jean-Pierre Brouillaud, par Rozenn Jaffrès

 « Il repense à cette période où ses camarades de lycée embrassaient les filles tandis que lui embrassait seulement le projet de devenir notaire »
Henri. Notaire, vie très bien rangée. Le moment est venu d’être audacieux pour se sentir exister.

« Toute sa vie, on a fait comprendre à Michel,…, qu’il était de la race des soumis ».
Michel. Consommateur invétéré et collectionneur de cartes de fidélité. Il est temps que cette habitude cesse.

« Je te quitte Marc, je te quitte. Avec deux t ».

Anne-Laure. Destinataire des messages remplis d’affection et de fautes d’orthographe de son compagnon. Future ex-compagne de Marc.

Sur les lignes 1 et 7 du métro parisien, des personnages se croisent. Tous ont en commun une envie de rupture avec leur quotidien écrasant. Avec émotion et humour, mais toujours avec bienveillance, Jean-Pierre Brouillaud donne des ailes à ses héros.

Attention à ne pas céder à la moquerie à la lecture des actes de bravoure de Michel, Anne-Laure, Henri et les autres… Nous prenons aussi parfois les transports en commun.

 

« Poulets grillés » de Sophie Hénaff

Médiathèque coup de coeur "Poulets grillés" de Sophie Hénaff

Médiathèque coup de coeur "Poulets grillés" de Sophie Hénaff , par Rozenn Jaffrès

 

« Tu crois que si le 36 avait été au 38, on l’aurait quand même appelé  le 36 ? »

Celui qui pose la question n’est précisément plus au 36 Quai des Orfèvres,  mais dans un placard où l’on cache « des porte-poisse, des alcoolos, des écrivains et d’autres crétins » ayant pour seule mission de se taire, un « ramassis » de flics pourtant pas du tout décidés à rester dans l’ombre…

Sophie Hénaff signe un polar à poulets si grillés qu’il en reste le meilleur : un jus de cuisson savoureux qui  répand  humour, loufoquerie et suspense  avec  brio… Un premier roman désopilant à se mettre sous la dent !

 

 

 

 

 

« Tristesse de la terre : une histoire de Buffalo Bill Cody » de Eric Vuillard

9782330035990_2.jpg

9782330035990_2.jpg, par Rozenn Jaffrès

 

Le Wild West Show… Une imposture ? La mégalomanie d’un homme, Buffalo Bill, qui réinventa sa propre histoire en réécrivant la grande ?

Eric Vuillard nous livre entre les lignes le cynisme d’un spectacle de grande dimension (une troupe de 800 personnes, 500 chevaux, plusieurs dizaines de bisons) mettant en scène l’humiliation du peuple indien dont le massacre se poursuivait encore (Wounded Knee) pendant les représentations… Du spectacle à grande sensation pour flatter un public voyeur jusqu’ici en Europe (des « vrais Indiens » dont Sitting Bull en personne dans l’arène…).

Un livre sensible soulignant la fragilité de l’Histoire et la tristesse de celle-ci.

 

 

 

 

 

 

 

 

« On a rien vu venir : roman à 7 voix » d'un Collectif de 7 auteurs et préfacé par Stéphane Hessel

Médiathèque coup de coeur "On a rien vu venir" Collectif

Médiathèque coup de coeur "On a rien vu venir" Collectif , par Rozenn Jaffrès

 

"On n’a rien vu venir " est un roman à 7 voix qui décrit, au travers du regard de 7 familles, l’arrivée au pouvoir du "Parti de la Liberté". Des manifestations de liesse populaire ont lieu dans tout le pays. Mais, très vite, le nouveau pouvoir exclut tous ceux qui s’éloignent un tant soit peu de la norme, les “mal-habillés”, les “trop-foncés”, les “pas-assez-valides”…

Un roman d’anticipation qui montre, avec des mots adaptés à son public, les dégâts que peut produire la propagande démagogique, qui nous interroge, nous bouscule et nous apprend qu’il faut lire entre les lignes.

Un roman pour les enfants à partir de 10 ans et pour les plus grands !
 

 

 

 

 

« Le grand arbre et autres histoires » de Rémi Courgeon

Médiathèque coup de coeur "Le grand arbre et autres histoires" de Rémi Courgeon

Médiathèque coup de coeur "Le grand arbre et autres histoires" de Rémi Courgeon, par Rozenn Jaffrès

 

Un homme très riche et habitué à pouvoir tout obtenir par l’argent, tombe en arrêt, au cours d’un voyage, devant un très bel arbre. Il exige immédiatement de l’emporter pour le replanter au bord de sa piscine.
Mais les racines de ce grand arbre sont accrochées à celles d’un plus petit. Et cet arbuste appartient à une délicieuse vieille dame qui ne l’entend pas de cette oreille… La rencontre de cette femme va complètement bouleverser les idées reçues de l’homme riche.

Un conte soucieux de l'environnement plein de sagesse qui nous incite tous, grand et petits, à respecter nos écosystèmes, qui eux, ne s'achètent pas.

Un album cartonné à partir de 7 ans (cycle 3).