Hôtel de Ville de Ploufragan

Espaces verts et naturels

Ploufragan, commune suburbaine de 12 000 habitants, est restée résolument verte. Elle a su préserver des espaces ruraux et naturels étendus et les aménager pour le bien-être de ses habitants.

Hôtel de Ville de Ploufragan

Ploufragan, une ville nature ! La qualité de vie est un principe essentiel à Ploufragan, où la Ville met en valeur le cadre de vie et préserve l’environnement.

Une charte de l'arbre à Ploufragan

Le conseil municipal a adopté à l’unanimité la charte de l’arbre à Ploufragan le 8 septembre 2015. Cette charte a pour objectif de préserver et mettre en valeur ce patrimoine, tout en définissant une ligne de conduite dans sa gestion. 

Charte de l'arbre de Ploufragan 2015.pdf / 3,4 Mo, par sdescaves

La retenue d'eau du Gouët

Au Pont-Noir, la retenue d'eau du Gouët de 70 hectares, avec le barrage de St-Barthélémy, réserve d’eau potable de la région briochine, constitue un site privilégié. La ligne de chemin de fer Paris-Brest franchit la vallée sur un élégant viaduc. Le plan d’eau enchâssé entre ses rives boisées et escarpées et encerclé par un sentier piétonnier constitue une zone très attractive pour de nombreux promeneurs et sportifs. Son environnement, protégé jusqu’à 300 mètres autour des rives, est un lieu idéal de découverte de la faune et de la flore.

La vallée du Goëlo : un espace unique à découvrir

La Vallée du Goëlo à Ploufragan

La Vallée du Goëlo à Ploufragan, par sdescaves

La Ville aménage la vallée du Goëlo depuis 1990 : ses vingt hectares de prairies, du Fort Morel aux Villes Cadorées, constituent un espace idéal de promenade et de détente au cœur de Ploufragan et sont devenus un lieu de prédilection pour les promeneurs et joggeurs.

La vallée est conçue comme un lieu de vie. Sur 5 kilomètres, une allée sablée tout en courbes douces suit le cours du ruisseau de l’étang des Châtelets qui descend vers la mer et est accessible à tous. Un sentier de randonnée (1,5 km), des aires de jeux pour les enfants et des jeux de boules ou de pétanque complètent cet équipement de loisirs. La vallée abrite également le premier refuge communal labellisé L.P.O. (Ligue pour la protection des oiseaux) des Côtes-d'Armor, avec plus de 25 nichoirs à mésanges, 3 nichoirs à grimpereaux et 2 nichoirs à sitelles torchepot (pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de Yann Le Meur, un Ploufraganais passionné des oiseaux : http://perso.orange.fr/vivre-avec-les-oiseaux

De multiples accès ont été créés pour en faciliter l’accès, par les rues du Fortmorel, du Carpont, des Combattants, du Goëlo, des Villes Cadorées et l’avenue de Bretagne (voir sur le plan interactif)

Les milieux naturels de la vallée du Goëlo

La Ville de Ploufragan a installé des panneaux d’information aux entrées principales de la vallée (parkings du Fort Morel, de l’avenue de Bretagne et de la rue des Villes Cadorées) ainsi que cinq panneaux thématiques en relation avec les milieux qui s’y trouvent, prairies, bois, zones humides, rivière : 

  • Les arbres de la vallée, 
  • Les oiseaux de la vallée, 
  • Les papillons, 
  • La faune des zones humides, 
  • Les poissons : le cycle de vie de la truite. 

Vous trouverez en mairie un dépliant présentant la vallée du Goëlo, avec la localisation des panneaux thématiques. 

La Vallée du Goëlo : un espace à découvrir , par sdescaves

Protection des éco-systèmes

Végétation naturelle dans la vallée du Goëlo

Végétation naturelle dans la vallée du Goëlo, par sdescaves

Les grandes parcelles de la vallée sont laissées volontairement en végétation naturelle. De hautes herbes sauvages bordent le ruisseau et, l’été, leur ombrage permet de limiter la température de l’eau et d’éviter la désoxygénation et la mortalité des poissons et organismes vivants. 

Des conseils d’entretien écologique

Parterre de fleurs à Ploufragan

Parterre de fleurs à Ploufragan, par sdescaves

Depuis 2008, la Ville de Ploufragan a diminué de façon importante l’usage des pesticides pour l’entretien des espaces verts, allées et trottoirs. De 190 litres de désherbants, la Ville est passée à 7 litres entre 2007 et 2011, soit une baisse de 95%. Cette diminution a été possible en développant différentes techniques : diminution du traitement des gazons, paillage des massifs, plantes couvre-sol, recours au désherbage thermique, mécanique ou manuel des surfaces minérales. 

Aujourd’hui, il ne s’agit plus d’éradiquer coûte que coûte les herbes folles, mais de les maîtriser. Changer son regard, en acceptant les herbes dans les allées, permet aussi une richesse de la petite faune (papillons, coccinelles et oiseaux aiment le jardin au naturel et seront plus nombreux). 

Vous aussi !

Vous pouvez limiter l’usage des pesticides et en particulier des désherbants par des méthodes alternatives. 

Dans votre jardin d’ornement 

  • Utilisez des plantes couvre-sol, 
  • Valorisez les déchets en couvrant la terre de paillage issu de déchets verts (écorces, copeaux de bois, tonte de pelouse sèche). 

Sur le trottoir longeant votre maison ou jardin 
Tout comme dans vos allées, cours, entrées de garage et terrasses, choisissez la technique la mieux adaptée aux lieux et matériaux de construction : 

  • Pour vos allées de gravier : tendez une bâche géotextile sous le gravier, 
  • Sur les surfaces imperméables, pensez aux nettoyeurs à haute pression ou au brossage, 
  • Sur les petites surfaces, l’arrachage manuel, la binette et l’eau bouillante de cuisson sont parfaitement adaptés.

Attention ! Ne traitez pas à proximité de l’eau ! 
Afin de préserver la qualité des eaux, il est interdit d’utiliser tous les pesticides (désherbants, fongicides, insecticides) : 

  • à moins de 5 mètres minimum des cours d'eau, plans d'eau, 
  • à moins de 1 mètre de la berge des fossés (même à sec), collecteurs d'eaux pluviales, points d'eau, puits, forages, 
  • sur les caniveaux, avaloirs et bouches d'égout. 

Informations sur l'environnement en mairie 

Service urbanisme et action foncière (en mairie) 

  • Certificat d’urbanisme (dossiers/instruction achevée). 
  • Commissaire-enquêteur : conclusions d’enquête publique. 
  • Déclaration préalable de travaux (consultation des dossiers dont l’instruction est achevée et information pour déposer une demande. 
  • Enquête publique (installations classées). 
  • Enquête publique (urbanisme). 
  • Installation classée (pendant et après l’enquête publique). 
  • Lotissements. 
  • Permis de construire (dossiers dont l’instruction est achevée). 
  • Plan local d’urbanisme (P.L.U.). 
  • Zonages du Plan local d’urbanisme. 
  • Zone d’aménagement concerté.

Accueil de la mairie et site Internet 

  • Déchets (calendrier de la collecte). 

Service bureau d’études et conduite d’opérations (en mairie) et site Internet 

  • Développement durable : Agenda 21 ; actions municipales (Printemps du développement durable). 

Service espaces verts et environnement (en mairie) 

  • Espaces verts (gestion différenciée – bonnes pratiques). 
  • Randonnée (sentiers).

Site Internet, service communication 

  • Valorisation du cadre de vie (actions municipales et associatives).